Accueil Actualités

L’incertitude Rick Nash

Libre de tout contrat depuis début Juillet, Rick Nash est toujours dans une période incertaine. Non pas qu’il n’ait pas de propositions de plusieurs franchises de la ligue, mais le canadien a surtout des soucis physiques, l’empêchant même de savoir s’il pourra rejouer au hockey. A 34 ans, l’ex star des NY Rangers notamment, est donc peut être en passe de prendre sa retraite à contre-coeur. Petit point de la situation. 

A 34 ans, 1060 matchs de LNH, 805 points et 3 franchises à sonactif, l’attaquant canadien Rick Nash va peut être devoir suivre l’exemple du suédois Henrik Zetterberg en prenant une retraite anticipée.

Drafté en tant que choix N°1 par les Blue Jackets de Columbus en 2002, Nash fait figure d’ancien de la ligue, non par la taille de son palmarès en LNH, mais par l’aura développé avec les NY Rangers, et le Team Canada avec qui il a remporté 2 titres olympiques.

Une prise de retraite aujourd’hui n’aurait donc pas grand chose à voir avec son niveau de jeu, mais plus du fait de son historique difficile avec les commotions. Et c’est bien là que réside le soucis principal du natif de l’Ontario. A 34 ans, Nash a de plus en plus de mal à se remettre des chocs qu’il reçoit, et notamment du dernier reçu en Mars dernier face à Tampa Bay, qui lui aura fait rater le reste de la saison régulière avec Boston. Revenu en playoffs avec les Bruins, son état physique ne lui a pas permis d’évoluer à son meilleur niveau, de plus, des traces de cette dernière commotion semblent toujours d’actualité, ce qui empêche les médecins de donner leur feu vert pour une éventuelle reprise d’activité en LNH.

Toujours courtisé

Pourtant ce ne sont pas les appels qui manquent à son sujet. Columbus notamment, aurait manifesté un fort intérêt à son égard, 6 ans après son départ de la franchise qui l’a repêché en 1e position en 2002. Un rendez-vous de très bonne tenue a même eut lieu dans l’Ohio avec le président des opérations John Davidson, et son GM Jarmo Kekalainen.

Si l’issue de cet entretien n’a pas été dévoilé, le staff des Blue Jackets est apparu plutôt positif au sujet de l’entrevue. Malheureusement pour eux, en plus de la concurrence pour décrocher les faveurs du « Nasher », Davidson et Kekalainen doivent attendre la décision du joueur quand à son hypothétique retour.

Transféré des Blue Jackets aux NY Rangers en 2012, dans un transfert « blockbuster » impliquant 7 autres joueurs, il sera resté près de 6 ans au Madison Square Garden, inscrivant la bagatelle de 145 buts en 5 saisons et demi, en 375 matchs. Avec une finale de coupe Stanley en 2014, et une finale de conférence l’année suivante, dans une saison à 42 buts, Nash est plus reconnu pour sa couverture de puck et sa grande responsabilité défensive, que par des statistiques démentielles.

Le choix familial 

De son côté, si « le jeu, les vestiaires, l’esprit de camaraderie, le camp d’entraînement, ou les tests de formes » lui manquent, Nash garde en tête qu’il est père, et que « sa priorité reste sa famille« . Avec sa femme et leurs 3 enfants, il sait que la situation est compliquée, mais il en profite pour s’occuper de son monde, dans un environnement qu’il apprécie toujours autant.

Soucieux de préserver sa santé, qu’il estime comme « sans prix« , il commence à regarder dans le rétroviseur après plus de 1000 matchs et 15 ans de présence au plus haut niveau. Pas encore officiellement retraité, même si une rumeur persistante indique qu’il aurait remis la documentation adéquate aux instances de la ligue, le #61 n’est pas fataliste, mais garde en tête l’importance de ne pas mettre son corps en trop grand danger.

En attendant donc de connaître l’issue de cette affaire, plusieurs franchises restent en alerte au cas où il puisse remettre le couvert. Malgré tout, après Henrik Zetterberg, la ligue pourrait perdre une deuxième étoile dans la galaxie de ses stars.

 

Sources: The athletic , NHL.com ; Crédit photo olympique.ca

Related posts

Pettersson forcé de quitter ses partenaires

Corentin

Résultats de la nuit

Christophe Legrand

Résultats de la nuit

Christophe Legrand

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial