Accueil Actualités

Les Pens calment Toronto

Dans une rencontre un peu au sommet, entre des Penguins double champions sur les 3 dernières saisons, et des Maple Leafs aux dents très longues, l’audience venait voir un duel de stars et est repartie avec une démonstration tactique de Penguins retrouvés pour l’occasion. Zoom sur ce match haut en couleur de la nuit dernière. 

Avec 33 buts marqués en 8 parties, les Maple Leafs sont de loin la meilleure attaque de la ligue. John Tavares, Auston Matthews, Mitch Marner, Morgan Rieilly, Kasperi Kapanen, la menace provient de tous bords, en déséquilibre numérique, ou à 5 contre 5, Toronto est pour le moment à la hauteur de ce que la signature de John Tavares laissait présager.

En recevant des Penguins de Pittsburgh démarrant doucement, avec un Matt Murray convalescent, Justin Schultz out pour 4 mois, une défense pas spécialement invincible (20 buts encaissés en 8 matchs – 15e bilan de la ligue), et une attaque aussi bien lotie (16e de la ligue avec 20 buts), Toronto se voyait donc offrir  l’occasion de faire passer un message à tout le monde.

Sur 5 victoires, avec minimum 4 buts marqués, à plus de 5 buts de moyenne la semaine dernière, et des stars en pleine confiance, les Leafs devaient ne faire qu’une bouchée de ces pingouins.

Tactiquement supérieurs

Dans une première période totalement maîtrisée, avec 17 tirs contre 9, les hommes de Mike Sullivan, ont choisi de “monopoliser le puck, et de défendre dans la zone offensive”. Pour Sidney Crosby, “c’est bien plus amusant de jouer comme cela“, et cette façon de jouer peut permettre aux Pens de “battre tout le monde“.

Evgeni Malkin s’est même permis de rajouter qu’avec “l’expérience de l’équipe, et son savoir-faire dans les matchs difficiles“, ils étaient capables d’éteindre n’importe quelle star adverse, comme d’ailleurs Auston Matthews, muet dans cette soirée noire pour les Leafs.

Par bribes, Pittsburgh a donc décidé de priver leur adversaire du soir du palet, ce qui les a clairement empêché d’être plus dangereux que ce qu’ils le sont naturellement. Avec un corsi pourtant inférieur à celui des Leafs (47% vs 53%) sur la partie, les Penguins ont un nombre de buts anticipés supérieur à Toronto. Avec 4 buts anticipés contre 3.24 aux Leafs, les Pens ont été plus mordants comme le montre ce graphique Moneypuck.com.

Et si Crosby et sa bande ont conscience de leur belle performance, leur rival du soir également. “Plus calmes, sans s’affoler, nous faisant même nous affoler parfois“, Auston matthews a loué l’état d’esprit adverse, prenant au passage l’expérience comme vecteur d’amélioration.

Matt Murray mode playoffs 

Néanmoins, l’autre facteur qui a bien arrangé les visiteurs a été la performance de leur gardien Matt Murray. Avec 38 arrêts et un blanchissage de prestige, il a littéralement dégoûté l’armada offensive locale. Même dans les moments où il a du laisser des rebonds, il a trouvé le moyen de placer crosse, ou jambière sous le nez de ses adversaires pour finir l’arrêt.

Toujours en suspense quand à ses commotions, le jeune portier de Pittsburgh est pourtant souvent décisif lorsqu’il le faut. Capable de double voir triple arrêts face aux meilleurs, Murray prouve que si la santé suit, son niveau de jeu reste au top.

Son homologue Fred Andersen n’a pas forcément été aussi en réussite, notamment sur le but de Malkin, où il doit certainement encore chercher par où le palet est passé. Sa position, collé contre le poteau, semblait pourtant parer à toute éventualité, mais le puck est passé sous le patin, laissant le portier danois des Leafs un peu coi devant l’attaquant russe, qui a somme toute semblé viser à ce endroit.

Les Leafs peuvent donc prendre ça comme un simple coup d’arrêt, car il faudra remettre le couvert rapidement face à St Louis samedi, mais surtout en double confrontation contre les Jets de Winnipeg la semaine prochaine.

Pour Pittsburgh, ce genre de performance les ramène sous le feu des projecteurs, et rappelle à tout le monde qu’ils ne sont pas morts, et que les jouer ne sera jamais chose aisée. En déplacement dans l’ouest canadien pour les 3 prochains matchs, les Pens vont affronter 3 équipes en forme actuellement, les Oilers d’Edmonton, Flames de Calgary, et plus étonnamment les Canucks de Vancouver. Gage à eux de reproduire les mêmes performances.

Sources: sportsnet.ca ; moneypuck.com ; nhl.com Crédit photo Ici Radio Canada

Related posts

Qui pour l’après Lundqvist aux Rangers ?

Pierre Gouguet

Un troisième succès historique pour les Golden Knights

Corentin

2 à 4 semaines d’absence pour Murray

Julien

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial