Actualités Non classé

John Tavares: le choix du coeur

C’était le feuilleton de cette Free Agency, le joueur phare qui attirait toutes les attentions. John Tavares, le centre des NY Islanders, en fin de contrat cet été, a tout d’abord prospecté, puis a finalement choisi sa nouvelle destination. Retour sur un mois de Juin en mode Bachelor, pour quelques franchises élues, en quête d’attention de la part du #91. 

Les Islanders dans la course

En ne resignant pas aux Islanders durant sa dernière année de contrat, John Tavares a décidé de tester le marché. Il pouvait quand même repartir pour un tour à Long Island, mais a décidé de voir comment cela pouvait se passer ailleurs, tant financièrement, que sportivement.

L’arrivée de Lou Lamoriello avait pourtant redonné espoir aux fans des Isles il y a quelques semaines. En bon stratège expérimenté, l’ex des Devils et MapleLeafs avait totalement le profil du directeur capable de relancer la motivation de Tavares. Un dîner s’est même déroulé à la mi-mai entre le joueur et Lamoriello, rencontre que l’on pensait décisive à cette époque.

Puis, les pensionnaires du Barclays Center se sont illustrés par une très belle session de repêchage, récupérant notamment le super talentueux Oliver Wahlstrom, et les non moins prometteurs défenseurs Noah Dobson et Bode Wilde. Une édition 2018 plutôt riche en bons choix, pour apporter du soutien aux Barzal, Lee, Bailey, Eberle, Ladd ou Nelson. Un effectif assez touffu donc, et une équipe alléchante dans laquelle resigner pour l’ancien capitaine.

Six prétendants choisis

Pour autant, le prétendant ne choisira pas de resigner directement pour son ancienne franchise, souhaitant aller au bout du processus, et invitant même une troupe de 6 franchises triées sur le volet, à présenter leurs projets. Un week end à Los Angeles, et six entretiens pour choisir. Au menu les Bruins de Boston, Les Sharks de San José, les MapleLeafs de Toronto, les Stars de Dallas, le Lightning de Tampa Bay, et les Islanders de NY.

Si les Isles semblent avoir leur chance, il est dit que les meilleures impressions sont faites par les Sharks, et Toronto. San José, jamais très loin des bons coups en playoffs, bénéficie de la localisation de la franchise. La baie de San Francisco, et l’esprit mi aventurier / mi baba-cool de la région, peut être très attractif, et c’est bien là dessus que Doug Wilson a insisté auprès du centre canadien.

Une équipe et une mentalité compétitive dans un environnement plus détendu, une région dans le sillage de la Silicon Valley, avec un esprit hipster, ouvert sur le monde, et qui plus est le soleil les 3/4 de l’année. Le pitch était en effet plutôt aguichant.

Face à ça, Tavares pouvait également céder aux sirènes de l’Ontario. Les Leafs de Mike Babcock, progressant chaque année, passeraient définitivement un palier en prenant JT. Même si le montant du contrat pourrait amener Nylander, ou Marner à déménager, le profil de l’équipe deviendrait plus qu’intéressant.

Le rêve d’enfant 

Canadien de naissance, le pays s’imaginait déjà Tavares avec le maillot tricolore des Habs. L’hypothèse rapidement écartée par l’environnement du joueur, les Leafs ont fini par décrocher le gros lot. Equipe de cœur du joueur depuis tout petit, Toronto a obtenu ses faveurs via un contrat de 7 ans et 77M de dollars.

Si le gain est juteux, il semble pourtant que le joueur se soit assis sur un montant plus important à New York pour atterrir dans l’Ontario. On ira pas jusqu’à parler de « Home-town discount » compte tenu des montants, mais l’appât du gain n’aura donc finalement pas été sa seule motivation.

Il est même dit que c’est bien la vision du jeune Kyle Dubas, nouveau « General Manager » qui aura eu raison du choix de Tavares. Une projection voyant JT sur la même ligne que le très rapide Mitch Marner, souhaitant créer une vraie complémentarité, mais sans pour autant que Tavares soit le seul dépositaire de l’attaque des Leafs. Une star oui, mais pas la seule menace offensive.

Pour autant, l’heure reste au choix . La jeune armada dont Toronto dispose nécessite des prolongations de contrats, emmenant les comptables à sortir les calculatrices. Si Tavares cherchait le contrat de sa carrière, les Matthews, Nylander, Marner ou Kapanen, peuvent bien vivre sans pour autant exploser les compteurs, permettant à tout le monde de cohabiter intelligemment.

Pour le #91, il réalise un rêve d’enfant, et n’est pas passé à côté d’une unique possibilité de jouer pour ses couleurs. Nul ne sait à quoi ressemblera le roster des Leafs à la reprise, mais l’ajout de l’agent libre le plus attendu de l’année finalise une armada offensive aux allures de candidat aux longues campagnes de fin d’année.

 

Sources: ctvnews.ca

 

Related posts

[Vidéo] Pierre-Edouard Bellemare ouvre son compteur

Corentin

Résultats de la nuit

Christophe Legrand

Les résultats de la nuit : 17/04

Corentin

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial