Accueil Actualités

Bilan après un quart de la saison

Nous voici arrivés à un peu plus du quart de saison, plusieurs équipes nous ont surpris, c’est le cas des équipes canadiennes où l’on attendait réellement que Winnipeg et Toronto, Vegas est rentré dans le rang après son incroyable parcours de la saison écoulée, celles qui tiennent leur rang et enfin celles qui déçoivent notamment St Louis et Pittsburg.

Commençons par les surprises de la saison, Montréal à qui beaucoup d’observateurs prévoyaient une saison difficile, surprend par son attaque de feu que mènent d’une main de maitre les nouveaux arrivants Tomas Tatar et Max Domi, sans oublier Brendan Gallagher et Jonathan Drouin qui joue au niveau que l’on attend de lui. La défense est un peu moins brillante, les rendements de Karl Alzer et Jordie Benn notamment ne sont pas au niveau escompté. Le retour de Shea Weber pour encadrer la jeune brigade bleue composée de Juulsen, Mete et Ouellet ne pourra faire que du bien à cette équipe.
Les Flames de Calgary sont également parmi les surprises de ce début de saison, ils sont 4e, ont conservé une belle offensive avec Monahan, Tkachuk et Gaudreau à cela s’ajoutent de bons joueurs de complément comme Bennett, Frolik, ou le suédois Lindholm. L’équipe s’est également renforcée à l’intersaison avec l’arrivée du très courtisé Neal qui sort d’une excellente saison avec les Vegas Knights. On note également les échanges procédés par DG pour récupérer le prometteur défenseur Noah Hanifin ainsi que Elias Lindholm.

Les Buffalo Sabres, étonnants 1e de la conférence Est, qui ont entamé leur reconstruction il y a plusieurs saisons maintenant porte ses fruits cette saison avec un effectif jeune autour de Jack Eichel avec de très bons défenseurs Rasmus Ristolainen et Rasmus Dahlin, numéro de la draft 2018. Il y a aussi Casey Mittelstadt excellent attaquant très mobile, et les coups de maitre lors des échanges avec l’arrivée de Victor Subotka et Patrik Berglund en provenance de St Louis qui sont de très bons joueurs de complément et aussi la signature du joueur autonome Jeff Skinner dont avait besoin Buffalo pour voir au moins les playoffs.

Les Vancouver Canucks même s’ils ne sont pour l’instant pas qualifiés pour les prochains playoffs, nous montrent un jeu en mouvement bien articulé autour de Bo Horvat, on oublie pas non plus Brock Boeser et surtout la sensation le centre suédois Elias Pettersson auteur de 19 points en seulement 18 matches, futur Trophée Calder?, malgré tout la défense n’est pas encore à la hauteur, il manque ce petit quelque chose d’expérience, de dureté et de régularité.
Les Colorado Avalanches qui confirme leur bonne saison de l’an dernier avec leur qualification en playoffs avec un excellent gardien en la personne de Varlamov avec plus 92% d’arrêts et qui n’autorise que 2 buts/match, un Mikko Ratanen qui confirme également sa dernière saison avec 36 points, sans oublier ses comparses d’attaque MacKinnon avec 33 points et landeskog avec 25 points, continueront de faire les bons jours de Colorado au vu de la jeunesse de l’effectif.

Concernant les équipes que l’on attendait à l’ouest et qui sont présentes, on peut citer notamment Les Nashville Predators qui avec la puissance leur brigade bleus, un quatuor composé de Roman Josi, P.K Subban, Ryan Ellis et Mattias Ekholm fait figure d’épouvantail pour toutes les attaques de la ligue et une attaque emmenée par un duo Filip Forsberg et Ryan Johansen qui sont eux aussi redoutés par les défense, ils sont à leur place la 1e comme lors de la dernière saison.
On peut aussi parler des Winnipeg Jets qui malgré la perte de Stastny reste l’une des équipes les plus difficiles à manoeuvrer, l’attaque reste leur principal atout avec d’excellents Laine, Little, Scheifele, Wheeler pour ne citer qu’eux, des bons joueurs de compléments et aussi une bonne défense mené par Dustin Byfuglien.
Les San José Sharks qui, avec un DG avisé ont réussi à récupérer celui que l’on considère comme le meilleur défenseur du monde, le suédois Erik Karlsson, disposent donc d’une défense de fer avec également Brett Burns et Marc-Edouard Vlasic et l’apport d’Evander Kane lors de la saison passée qui vient rajeunir l’attaque des Sharks mais ils seront difficile à manœuvrer pour le reste de la saison mais aussi en playoffs.
A l’est on peut parler des Toronto Maple Leafs qui comme les Sharks ont profité de l’intersaison pour recruter le joueur autonome que tout le monde s’arrachait à savoir John Tavares. De jeunes pousses issues des précédentes drafts tel que Marner et Matthews, une équipe qui était attendue et qui répond à l’attente placé en eux à savoir une attaque de feu mais une défense perfectible et un gardien pas toujours serein, reste aussi le cas épineux de Nylander, à régler avant la fin de l’année ou l’échanger afin de récupérer un défenseur de bon calibre.

Enfin, au niveau des déceptions, Las Vegas Golden Knights après une campagne qui les ont conduit aux finals semble marquer le pas, certes la perte de Neal parti à Calgary est préjudiciable mais l’apport de Pacioretty et Stastny aurait du apporter un plus mais Pacio n’a pas le rendement escompté, leur jeu est moins fluide, leur défense plus perméable. A voir pour la suite de la saison.
Les Pittsburg Penguins qui après 4 ans au niveau semblent marquer le pas en ce début de saison, une attaque qui mise sur les individualités de ces vedettes, Crosby notamment, mais ils ne peuvent pas toujours faire des miracles et la défense aux abois sitôt que le match se durcit, il va falloir remettre de l’ordre dans tout cela pour espérer être présent au printemps.
Les Florida Panthers, qui, malgré un bel effectif n’y arrive pas, Nick Bjugstad n’est pas à son niveau de l’an dernier, Barkov n’a réglé la mire qu’avec seulement 7 buts inscrits. Ils ont beaucoup de mal à élever leur niveau de jeu et à être réguliers sur tout un match, ils doivent gagner en régularité et en concentration.

Pour les autres équipes, ce sont des équipes en pleine reconstruction tel que les New York Rangers et les Islanders qui malgré quelques coups d’éclats n’arriveront pas à aller en playoffs au printemps.

Related posts

Des joueurs plus disciplinés

Julien

Le Lightning impose son rythme

Corentin

Ovechkin rejoint Mike Bossy

Julien

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial