Actualités

Alexandre Texier décroche son contrat d’entrée

Le jeune Français Alexandre Texier, repêché en 45e position lors de la dernière draft, a aujourd’hui signé son premier contrat de recrue pour les Blue Jackets de Columbus. Considéré comme un grand espoir par la franchise de l’Ohio, l’ancien grenoblois va rester hors de la ligue une saison de plus, mais fait désormais vraiment partie d’une organisation LNH. 

A 18 ans, Alexandre Texier est plutôt précoce dans son sport. On se souvient de lui, inscrivant un triplé pour les Brûleurs de loups grenoblois pour l’un de ses premiers matchs en Ligue Magnus l’an passé, puis quelques mois plus tard, il décroche une première récompense, celle de se trouver directement dans le viseur d’une franchise de Ligue Nationale, les Blue Jackets de Columbus.

Repêché au 45e rang de la draft 2017, il est renvoyé en Europe pour s’aguerrir, et c’est bien en Finlande que doit se poursuivre son éclosion. L’arbitrage concernant la suite à donner à ses choix de clubs où évoluer, est soumis à débat. Soit il reste en Amérique du Nord pour s’habituer aux us et coutumes locales en matière de gestion physique du hockey, tout en jouant contre des joueurs d’environ le même âge que lui, soit il est envoyé en Europe, pour jouer contre des joueurs plus matures, plus physiques, histoire de rendre le bonhomme un peu plus dur.

Avec un DG finlandais en la personne de Jarmo Kekalainen, l’espoir tricolore atterrit logiquement dans la Liiga finlandaise, reconnue pour sa dureté et sa compétitivité. Avec le club de KalPa Kuopio, il jouera l’équivalent de 53 rencontres dans lesquelles il inscrit 13 buts et 9 assistances.

Le drakkar de Baie-Comeau l’avait pourtant repêché en ligue canadienne l’an passé, mais il semblerait finalement qu’il s’achemine de nouveau vers le Vieux Continent pour la saison prochaine, et spécialement encore une fois en Finlande.

Sa réputation a regagné en crédit après qu’il se soit mis en valeur aux derniers mondiaux au Danemark, avec l’équipe de France. Virevoltant parfois, il a été crédité de 3 mentions d’assistances en 7 matchs, et a été décisif notamment dans le match ultra important contre l’Autriche.

En signant un contrat de 3 ans en tant que nouvelle recrue, les Blue Jackets ne devront pas traîner s’ils veulent tester leur « pépite », pour pouvoir profiter d’un joueur de rotation au moindre coût.

Ils placent beaucoup d’espoirs en lui, et s’étaient même arrangés pour échanger des tours de draft 2017, pour être capables de drafter plus haut, s’assurant la possibilité de récupérer le grenoblois. En le signant dès cette année, ils montrent leur intérêt persistant pour lui, mais ne souhaitent pas brûler les étapes, en le lançant dans le grand bain trop tôt.

Impatient de le voir s’épaissir, « devenir plus imposant et plus fort physiquement« , Jarmo Kekalainen voit en lui un joueur complet, « très intelligent et talentueux« , capable de bien jouer partout sur la glace. Pour un si jeune joueur, toujours en découverte du haut niveau, et passant des échelons tous les ans, l’avenir est rose, mais seul le travail et une tête froide vont l’amener encore plus haut.

Nul doute que le climat finlandais ne devrait pas trop l’échauder, car promis à un si brillant avenir, il serait fort dommage de voir l’un des futurs fleurons du hockey français se perdre en si bon chemin. Avec ce contrat d’entrée, il a 3 ans pour faire ses preuves et donner envie à ses employeurs de le resigner à meilleur prix. Gage à lui de profiter à fond de l’expérience et de régaler tout le monde, car il sera très certainement suivi par beaucoup en France, mais aussi ailleurs maintenant.

 

Sources: rds.ca ; nhl.com ;

Related posts

Le cas Hughes sème le doute

Corentin

[BILAN 16/17] Colorado Avalanche : A six pieds sous neige.

Fabrice Blanchard

Montréal reprend sa marche en avant

Christophe Legrand

Leave a Comment

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial